ACTUALITÉ
Chirurgie orthopédique

Arthrose du genou : une prothèse pour reprendre sa vie en marche

Message d'erreur

  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).
  • Warning : Illegal string offset 'field' dans DatabaseCondition->__clone() (ligne 1895 dans /app/web/sante13/www/includes/database/query.inc).

Lorsque la douleur est forte et qu’elle s’est installée depuis de longues années, la pose d’une prothèse de genou due à l’arthrose paraît inévitable. Grâce à du matériel de plus en plus performant et à une prise en charge globale du patient, cette chirurgie donne de très bons résultats. Le point avec le docteur Roger Lecurieux, chirurgien orthopédiste à la clinique Juge à Marseille.

Lorsqu’ils sont amenés à l’envisager, la douleur est malheureusement devenue très, voire trop, prégnante. La pose d’une prothèse de genou due à l’arthrose survient généralement lorsque les patients souffrent depuis longtemps de cette pathologie et qu’une réhabilitation du cartilage n’a pas pu être mise en place. Mais comment savoir si l’heure est venue d’avoir recours à cette chirurgie ? « Elle doit être sérieusement envisagée lorsque la douleur entraîne de façon récurrente, c’est-à-dire au moins durant deux mois, une impossibilité à dormir la nuit », expose le docteur Roger Lecurieux, chirurgien orthopédiste à la clinique Juge à Marseille. Le spécialiste ne cache pas qu’il s’agit là « d’une opération lourde, bien que pas trop douloureuse, qui se pratique sous anesthésie locorégionale et locale (ndlr : endormissement de toute la jambe et analgésie locale du genou 48h ou 72h avant l’opération) mais qui va permettre ensuite au patient de mener une vie quasi normale. »

Une prise en charge globale

« La chirurgie orthopédique évolue presque chaque année. Les matériaux d’aujourd’hui ont une durée de vie de plus de vingt ans et permettent aux patients de pouvoir pratiquer toutes sortes d’activités physiques, telles que le ski ou encore le vélo, à l’exception toutefois des sports violents », poursuit le spécialiste. Une telle intervention nécessite en général quelque cinq jours d’hospitalisation et des séances de réadaptation avec un kinésithérapeute et/ou un ostéopathe. Mais pour Roger Lecurieux et son équipe (Jean-Yves Arlaud, Hervé Gaillard et Stéphane Delpech), l’important est de bien préparer le patient à cette opération qui progresse chaque année de plus de 20%. L’augmentation de l’espérance de vie, du développement et de l’accessibilité des loisirs au plus grand nombre, où le genou est particulièrement sollicité, ainsi qu’une mauvaise alimentation engendrant fréquemment l’obésité, en sont les principales causes. « Nous mettons un point d’honneur à mettre en place une préparation tissulaire avant la pose de prothèse avec une prise en charge globale du patient deux mois avant l’opération », avance le chirurgien. Durant cette période, celui-ci sera amené à retrouver un bon équilibre nutritionnel (notamment pour réguler de l’hypertension ou de la glycémie), avec des apports spécifiques en vitamines et en oligoéléments, « essentiels pour corriger l’acidose du corps due à la douleur. Cette prise en charge globale vise à diminuer les risques possibles d’infection et à augmenter les capacités de récupération tout en permettant un retour très rapide à la vie normale. »

Pour autant, et en dépit du fait qu’il se montre plus que rassurant sur le déroulement et les résultats de cette chirurgie, Roger Lecurieux rappelle qu’il existe aujourd’hui un traitement naturel et efficace pour stabiliser non seulement l’évolution, mais aussi la réparation du cartilage, ce qui n’a jamais été possible avec l’allopathie. La réhabilitation cartilagineuse, « découverte » de Roger Lecurieux,  a en effet recours à des composants proches du cartilage de la crevette, alliée à la prise d’oligoéléments, de vitamines E ou encore d’omégas3. « Pendant près de 15 ans, j’ai été l’objet de railleries face à cette façon de pratiquer. Mais aujourd’hui, elle se répand de plus en plus, y compris au sein de grands établissements médicaux spécialisés. Ces médicaments naturels sont même pris en charge depuis quelques années par la sécurité sociale, leur efficacité ayant été scientifiquement démontrée. »

Frédérique Jacquemin 
Santé 13